Existe-t-il un fichier central des dispositions de dernières volontés en Allemagne ?

La réponse à cette question est simple : Oui ! Un registre central des testaments (Zentrales Testamentsregister, ZTR) est tenu par la Chambre fédérale des notaires (Bundesnotarkammer) : https://www.testamentsregister.de/zentrales-testamentsregister/

Par rapport à ce registre, trois questions essentielles se posent : Le registre rend-il compte de tout testament établi en Allemagne ? Quelles sont les informations tenues par le registre ? Qui peut consulter le registre ?

  1. Le registre rend-il compte de tout testament établi en Allemagne ?

Non. Tout testament établi devant un notaire allemand est inscrit sur le registre central des testaments. En revanche, un testament olographe (handschriftliches Testament) n’y est pas nécessairement enregistré. Cependant, le testateur qui a établi un testament olographe peut le remettre pour conservation (besondere amtliche Verwahrung) à un tribunal cantonal (Amtsgericht) de son choix. Le tribunal cantonal transmettra alors les informations relatives à ce testament au registre central des testaments.

Il est recommandé aux testateurs de remettre leur testament olographe à un tribunal cantonal qui le conservera et procédera à son inscription sur le registre. Le registre central des testaments est systématiquement informé des décès en Allemagne et pourra alors assurer que le testament sera révélé aux intéressés.

Il n’en reste pas moins qu’il peut exister un testament qui n’est pas inscrit sur le registre central des testaments.

  1. Quelles sont les informations tenues par le registre ?

Le testament lui-même n’est pas inscrit sur le registre ! Le but du registre n’est pas de conserver le testament, mais de permettre de le retrouver de manière sûre et rapide. Ainsi, les informations tenues par le registre sont l’état civil du défunt, les données relatives à l’acte (nature et date de l’acte, nom et adresse du notaire et référence de l’acte) et les données relatives au lieu de sa conservation.

  1. Qui peut consulter le registre ?

L’accès au registre est restreint. Les tribunaux et les notaires allemands peuvent consulter le registre de manière électronique dans le cadre de l’exécution de leurs fonctions. Durant la vie du testataire, une telle consultation requiert le consentement du testateur. Les notaires français peuvent accéder au registre dans le cadre d’une procédure de délivrance d’un certificat successoral européen.

Le testateur peut également consulter le registre, en se prévalant de l’article 15 du Règlement général sur la protection des données (RGPD). D’autres personnes n’ont pas accès au registre central des testaments.

Vous êtes notaire ou personne privé et vous avez besoin d’assistance dans le cadre du règlement d’une succession ayant un rattachement à l’Allemagne ? Consultez-nous. Nous vous assisterons dans vos démarches.

Votre avocat franco-allemand en droit des successions à Hambourg en Allemagne.

Le présent article ne donne que des renseignements d’ordre général. En aucun cas il ne saurait remplacer une consultation sur un cas concret. Le présent article expose le droit au moment de sa rédaction, les modifications ultérieures ne sont pas prises en compte. Prenez contact avec nous !