Modification des clauses dans les conditions générales de banques allemandes

Modern business buildings at financial district and clear blue sky
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Les conditions générales de banques allemandes prévoyaient régulièrement la possibilité de modifier les conditions générales par consentement fictif des clients. Selon ces clauses, une modification du contrat est supposé avoir été accepté par le client, si ce dernier ne contredit pas dans un délai de deux mois. La validité de telles clauses était douteuse, une telle clause pouvant paraître abusive.

Dans un arrêt du 27 avril 2021, référence XI ZR 26/20, la Cour fédérale de justice (Bundesgerichtshof, BGH) a été amenée à se prononcer sur la validité de ces clauses. Le Bundesverband der Verbraucherzentralen und Verbraucherverände, une association protectrice des consommateurs, avait assigné une banque en cessation de l’utilisation de la clause. Le tribunal régional de Cologne l’avait débouté de sa demande et cet arrêt a été confirmé par la Cour d’appel de Cologne. Sur le recours en révision formé par l’association, la nullité de la clause a été constatée et la cessation de son utilisation a été ordonnée par la Cour fédérale de justice.

La Cour d’appel avait estimé que la clause n’est pas soumise à un contrôle des clauses abusives, au motif qu’elle ne dérogerait pas aux dispositions légales. En l’occurrence, elle reproduirait la disposition transposant l’article 42 de la directive 2007/64/CE concernant les services de paiement. Pour cette raison, la Cour n’avait pas procédé à un contrôle de la clause.

Selon la Cour fédérale de justice, la clause va bien au-delà disposition légale, car elle permet de modifier n’importe quelle clause des conditions générales, alors que la disposition transposant l’article 42 de la directive ne concerne que les services de paiement.

La Cour fédérale de justice a considéré que la clause déroge aux principes fondamentaux du droit, en ce qu’elle qualifie le silence du client d’acceptation d’un changement contractuel. La clause serait nulle, car la dérogation aux dispositions légales défavoriserait le client de manière déraisonnable (unangemessene Benachteiligung).

Vous êtes cocontractant d’une partie utilisant des conditions générales relevant du droit allemand et vous vous interrogez sur la validité d’une clause dans ces conditions ? Contactez-nous. Nous examinons avec vous la validité des clauses et défendons vous intérêts dans un éventuel litige avec votre cocontractant.

Votre avocat franco-allemand en droit commercial à Hambourg en Allemagne.

Le présent article ne donne que des renseignements d’ordre général. En aucun cas il ne saurait remplacer une consultation sur un cas concret. Le présent article expose le droit au moment de sa rédaction, les modifications ultérieures ne sont pas prises en compte. Prenez contact avec nous !

Contact

Philharmonie de l'Elbe - Hambourg / Elbphilharmonie Hamburg

Dr. Alexander Mittmann

LLM (London) · D.E.A. (Paris)
Maître en droit (Aix-en-Provence)
Rechtsanwalt · Avocat à la Cour
Traducteur assermenté

Kaiser-Wilhelm-Strasse 93
20355 Hambourg
Tél. : +49 (0) 40 46 00 86 93
Fax : +49 (0) 40 46 00 86 94
E-Mail: info@mittmann-law.de

Nos dépliants
Successions franco-allemandes
Immobilier (France)

Événement actuel
25 Juin 2020 – Verträge in der COVID-19-Krise, Webinar

Événements – archive

Catégories

Contact

Philharmonie de l'Elbe - Hambourg / Elbphilharmonie Hamburg

Dr. Alexander Mittmann

LLM (London) · D.E.A. (Paris)
Maître en droit (Aix-en-Provence)
Rechtsanwalt · Avocat à la Cour
Traducteur assermenté

Kaiser-Wilhelm-Strasse 93
20355 Hambourg
Tél. : +49 (0) 40 46 00 86 93
Fax : +49 (0) 40 46 00 86 94
E-Mail: info@mittmann-law.de

Nos dépliants
Successions franco-allemandes
Immobilier (France)

Événement actuel
25 Juin 2020 – Verträge in der COVID-19-Krise, Webinar

Événements – archive